Palo Alto

When hunters become hunted
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Private Steph'

Aller en bas 
AuteurMessage
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Private Steph'   Sam 28 Avr - 0:54

La jeune femme marchait dans les rues de la ville, quand une bande de petit voyou innofensif traverserent cette fameuse rue. Biensur, elle avait toujours été habillé d'habit chic et séduisant, ce qui ne l'éttona pas tellement de la venue des jeunes hommes, ou un peu plus vieux ce qui intrigua quelque peu la jeune Wood. Après cette petite seconde où elle les observa tous, elle sortit une blague un peu lourde tout en souriant mesquinement.

"C'est aujourd'hui Halloween ? Oh.. apparement, non.. Oups."

Elle haussa légerment les épaules, toujours avec le même sourire et le même regard qui trahissait le ton de sa voix. Mais, elle restait tout en ironie, ce qui n'était pas si mal que ça, si ? En tout cas, elle ne crut pas hein de ces gamins capable de fair ça pour une blague de lycéens. Elle les contourna, et commenca a marcher un peu plus vite, ayant vu des soldes un peu plus loins quand un des petites racailles vint lui enfoncé un couteau dans le dos. Elle se retourna, et déjà la blessure se refermait petit a petit. Elle vit le gamin, le couteau suisse dans la main, et leurs airs éffarés. Pour elle, ca en était certains, il allait payer son affront, que ce soit un enfant ou pas ! Bien entendu, ils commencèrent tous a dévalés, tel des lièvres qui ont apercut un chasseur a leur trousse, et où le n'ont pouvait voir plus que leur derrière détalés. Cette image lui plut bien, puisqu'elle esperait bien avoir le dernier mot de cette histoire. Melissa courut après ces sales morveux, et réussit a attraper celui qui avait voulu la tuer, de justesse, par le col de sa chemise a carreaux, de très mauvais gout mais bon, quand on est pauvre forcément. Elle le balanca alors sur une voiture, et revint vers lui, le prenant par le col, le fixant de ces yeux clairs.

"Tu crois pouvoir esseyer de me tuer sans mourir ? Naïf.."

Bien entendu, elle n'avait pas besoin d'utiliser son pouvoir pour lui en fair baver. Mais, elle devait l'utiliser pour le garder en vie. Elle prit alors un briquet entre ces mains, et une bouteille d'alcool qu'elle trouva dans la poche de celui ci. Au moins, si jamais il s'en sortait, il était sevrée a vie ! Elle commenca a lui fair plusieurs griffures, et lui versa le contenu de la bouteille sur lui. La douleur devait etre atroce, mais ce n'était rien comparé a ce qu'elle allait lui fair subir par la suite, il l'avait bien remarqué. Elle alluma le briquet, et le jeta sur lui, tandis qu'il brulait, elle en profita pour lui donner un baiser. Non pas qu'elle le trouvait a son gout, mais son pouvoir marchait ainsi. Aussi, il vécut tandis qu'il brulait. La jeune Wood perdit un peu d'énergie, puis ceci augmenta, au point de devoir arretter l'amusement. Elle arretta, et elle lui mit plusiers coup de drap sur lui pour que le feu s'éteigne enfin. Bruler a plusieurs degres, plusieurs dizaine, vingtaine et plus, il n'arrivait même plus a hurler de douleur, il s'était évanouit. Dommage pensa alors Melissa, qui lui réservait bien des surprises. Quand Thomas, c'était le nom du gamin, se réveilla, épuisé, et souffrant de martyre, il eut comme première vision le sourire de la jeune femme, et des ciseaux. Il était attaché a une chaise, et a la fin de la torture, il lui manquait bien des doigt, et autres. Bref, après une vision d'horreur qui ne lui fit ni chaud ni froid, la jeune demoiselle voulut finir en beauté. Être enteré vivant demanderai beaucoup trop d'effort a la jeune femme, alors elle décida qu'une petite case a la morgue ne lui ferait pas de mal! De plus, les gens autour seront anéantit, la police et les journalistes feront la une des journeaux bref, elle deviendrai célèbre, et pourchasser par ces ennemies ce qui lui ferait très plaisir dans un sens ! Elle transporta donc le corps dans sa voiture, et se diriga a la morgue. Ne pas demandez comment elle fait pour charmer les agents, c'est un don ^^! Elle vint enfin déposer le corps de l'enfant agonisant dans c'est fameuse case, elle lui mit même une petite couverture dessus, pour fair plus vrai vous voyez. Le regard terrifié de celui ci aurait pu durer plus lontemps, mais des brutis de pas s'approchant, elle ferma d'un coup, et se retourna. Elle vit alors un jeune homme. Elle fit un léger sourire, mais elle ne pouvait s'empecher d'être heureuse d'une si bonne soirée.

"Euh.. Salut.."

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Sam 28 Avr - 1:26

Stephen gara sa moto sur le parking du poste de police et ôta son casque, clignant des yeux dans la lumière du soleil. Il n’y avait presque personne, et heureusement, car il aurait détesté expliquer qu’est-ce qu’il venait faire ici. Pas sur que les agents de police comprennent l’importance vitale de sa mission : il avait environ 80% de chance de se retrouver au mieux en garde à vue, au pire, à l’asile psychiatrique. Sans oublier qu’il transportait un véritable petit arsenal dans son sac à dos, ce qui, il le savait, ne seraient pas du goût de tout le monde.

Etre chasseur, ça avait de bons côtés : l’adrénaline, le danger, frôler la mort à chaque instant, c’était génial. Mais en contrepartie, il fallait accepter le fait d’avoir une vie pas très normale, de traîner dans des endroits qui rebuteraient la plupart des gens et aussi de rencontrer des gens pas très fréquentables… Le gars qui gérait la morgue de Palo Alto se rangeait dans la dernière catégorie : un raté qui se prenait pour un caïd avec ses cheveux gras et ses magazines porno. L’archétype du sérial-killer, sauf que lui, son truc, c’était les paris. Ce type pariait sur tout : course de chevaux, de chiens, matchs de base-ball ou de baskets. Bref, il aimait tellement parier que ses revenus ne suffisait pas : un bon filon à exploiter pour Stephen. Il pouvait, moyennant finance et parfois quelques tuyaux, entrer dans la morgue comme si c’était sa seconde maison : une maison glauque, remplie de cadavres, mais une maison quand même.

Et justement, il avait lu dans le journal qu’un pêcheur venait de décéder, le corps recouvert de signes cabalistiques. Cela pouvait n’être rien, comme cela pouvait être quelque chose et Stephen n’ayant rien de mieux à faire, avait décidé d’aller faire un petit tour à la morgue. Il venait de rentrer une coquette somme d’argent en pariant sur un match, et désespérait un peu de la voir amputer, mais comme on dit, l’argent ne fait pas le bonheur, alors, tant pis. Il pourrait toujours se refaire la main au prochain match : il savait, d’un contact quasiment sur, que l’équipe des Hornets allait atomiser son adversaire, et avait d’or et déjà parié une coquette somme.

Enfin bref, laissons là les états d’âme du jeune homme pour s’intéresser à ce qui se passe maintenant. Laissant sa moto garée sur le parking, bien correctement dans l’emplacement réservé, histoire de ne pas se taper de pv, Stephen s’engagea dans la petite allée qui longeait le commissariat et amenait les visiteurs à la morgue. Enfin, s’il y avait des visiteurs, et Stephen se doutait qu’ils n’étaient pas légion : qu’est-ce que des gens ordinaires auraient à y faire ? Poussant la porte d’une puissante poussée, le jeune chasseur salua le garde à l’entrée, qui s’était déjà levé avec un sourire d’envie.


**Répugnant**

Songea Stephen en lui glissant une liasse de billets de 50 dollars. L’homme les compta activement, avant de lui jeter un regard en coin et de s’effacer pour lui laisser le passage libre. Le jeune homme savait ce qu’il pensait ; qu’est-ce qu’il trafiquait, là-dedans ? Des choses que la morale interdit de révéler, très certainement. Ils n’en avaient jamais parlé, mais le sourire plus ou moins suggestif du garde laisser à penser qu’il imaginait que des choses pas très catholiques se tramaient là-dedans. Stephen s’en fichait : peu lui importait l’opinion des gens, tant qu’il avait ses infos, on aurait pu le traiter de martien que ça ne lui aurait fait ni chaud ni froid.

Sans même daigner jeter un regard au garde, il entra dans la pièce, laissant la froideur de la salle s’insinuer sous son blouson. Il avança de quelques pas, sortant de son sac à dos un calepin et de quoi prélever des échantillons. Entrant dans la dernière salle, où l’on conservait les cadavres en attente d’autopsie, il se retrouva nez à nez avec… une jeune femme. Honnêtement, c’était vraiment la dernière rencontre qu’il pensait faire, et il resta un instant immobile, comme un idiot, avant de se ressaisir. Qui était-elle ? Et surtout, qu’est-ce qu’elle fichait là ?

Affichant un air blasé, du style « j’ai parfaitement le droit d’être là », il redressa les épaules, rajustant la bretelle du sac dans son dos, et dit d’une voix qui ne bégayait même pas, malgré sa surprise.


"Bonjour. Désolé de vous déranger, je pensais être seul."

Que devait-il faire ? Se présenter, pour avoir l’air d’être dans son droit en étant ici ? Finalement, il continua d’une voix très assuré.

"Je suis étudiant en médico-légal, je venais juste faire un tour pour connaître mon prochain lieu de stage. Qui êtes-vous ?"

Peut-être qu’elle n’avait, comme lui, aucune raison valable d’être ici. De toute façon, pour pouvoir enquêter tranquillement, il fallait la faire décamper. Sérieux, il n’allait pas paasser toute sa soirée ici, quand même !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Sam 28 Avr - 13:56

Une petite heure plus tot..

La jeune femme regardait la 'dépouille' de ce pauvre enfant sans défense, qui saignait abondement. Déjà, il fallait qu'il arrette de saigner autant, car les taches de sang seraient fortement suspect, et ce n'est pas une coupure qui pourrait la sortir d'un grand embara, et si elle se fesait une grosse blessures, elle serait emmené a l'hopital, et les questions fuseraient, et elle n'aurait jamais de réponses plausibles à annoncer tout sourire. La poisition de la jeune femme a ce moment était très caricatural de la personne qui réfléchissait : bras croisé, poingt sur la bouche, quelques aller-retour, fixant sa proie de son regard percant et clair.

Melissa était souvent comparé a un carnassier, un aigle, ou une hyène. Oui voilà, on la comparait souvent a ce genre d'animals, tout simplement parce que quand elle repère sa proie, elle ne l'a lâche plus. Mais aussi, parce que comme une hyène, coups bas et rire sont souvent au rendez vous. Non pas que j'insulte la race des hyènes, mais on ne peut dire qu'elles ont réellement une bonne popularité. Un peu comme mademoiselle Wood. Une vraie garce dit on ! Déjà humaine elle ne se privait pas, mais là, elle s'éclate. De plus ,avec une intelligence telle que la sienne pour trouver plusieurs plans diaboliques, Melissa fesait presque les cent coups! Je dis bien presque, puisqu'elle n'a pas que ça a fair que de compter ces nombreuses victimes. De plus, elle n'habitait pas dans cette régions, dans ce continent avant. Non, la jeune femme typée habitait ailleur. Avez vous déjà entendu parler de l'Orient ? La première vision que vous avez doit surement être les épices, la couleur rouge et orange, les femmes avec leurs habits si spéciales, et leur petit point noir au milieu de leur front, entre leurs yeux typées qui charment les touristes. Ce vrai petit paradis a pourtant bien des coins infernaux. Et, celle que vous devez surement connaitre, c'est la guerre. Et oui, dans n'importe quels pays du monde, il y a des guerres, que ce soit au passé, au présent, ou même au futur même si ça, on ne peux pas trop le savoir ! Et, quand il y a une guerre, il y a des généraux, des soldats, des infirmiers, des armes de guerres dont des bombes, des armes a feux, et j'en passe. Mais, il y avait aussi les tortures que fesaient les soldats, les généraux, et autre bien sur que j'ai oubliée. Oui oui, ce que l'on pouvont imaginer sans trop pouvoir comprendre, ce sont les tortures que donnent les ennemies a leurs ennemies ! Et parfois, il y avait des invités, ils n'étaient pas forcément réellement invités, mais les yeux balladeurs il y en avait. Et donc, quand elle fut plus jeune, oui moins de dix ans, cette image de son père fesant mille et une torture a un rivale lui resta dans la mémoire. Depuis, elle se fait une joie de fair ce que fesait son père, comme une suscession sauf que là, c'était encore plus amusant, et celà ne servait pas a retirer des réponses, juste a rien du tout !

Bref, elle était toujours en train d'observer sa petite proie, esseyant de trouver une réponse a une question : comment vais je le fair disparaitre en le fesant souffrir le plus possible ? Elle prit alros une bache. Oui, vous savez les grands bout de tissus qu'on utilise pour les tantes, pour se couvrir du soleil et autre ? Et bien, elle en prit un dans un garage, surement pour les voitures où elle ne sut quoi, elle s'en fichait. Elle enroula alors le pauvre garcon, mit un gros bout de ruban adhésif pour que tout celà tienne, et le balanca dans l'eau. Mais, elle ne sut comment celà arriva, il flottait. Elle dut alors aller dans l'eau glacée du lac, et reprendre le gamin. Elle enleva la bache, et le vit alors trempé. Mince, elle aurait dut le laisse tout compte fait ! Elle vint alors chercher du regard la fameuse bache. Se serait elle envolé ? Impossible, pas avec l'eau dessus. Tant pis, ne voulant chercher plus loin a cause de la nuit noir, elle reprit le gamin qu'elle pit sur son épaule, tel un sac a patate^^, et allait le mettre dans sa voiture quand elle se rappella qu'il était trempé. Mais elle aussi dans un sens. Elle le balanca a l'interieur, et roula alors. C'est là qu'elle eut l'idée du siècle n'ayant pas envie de creuser un trou dans le sol. La morgue..

Donc elle reprit le gamin sur son épaule, et sut alors que ce n'était pas comme ça qu'elle allait pouvoir le mettre dedans. C'est là qu'elle vit une urgence s'arretter près d'une maison. Surement une vieille qui croyait qu'elle était encore jeune, alors que son coeur l'a suppliait de rester assise devant la télévision. Elle lacha le gamin qui vint s'écrouler par terre, et elle entendi alors un gémissement de la part de celui ci, ce qui était parfaitement normal. Elle vint alors lui mettre un coup de pied dans le nez pour qu'il se taise, lui ordonnant de se la fermer. Elle s'approcha alors de la voiture d'ambulence. Les portes de derrière déjà ouvertes, surement pour accueiullir la personne en danger, elle en profita pour se glisser a l'interieur. Elle prit alors une espece de sac de couchage, mais pour les morts, enfin c'est ce qu'elle avait vu a la télévision en arrivant dans ce continent. Elle resortit donc avec, et mit le gamin a l'interieur. Le corps sur ces épaules, qui ne bougeait pratiquement plus, elle put entrer dedans. Elle esseya de fair vite pour ne pas attirer l'intention des agents encore là. Arrivant devant ce qui devait etre la réception de la morgue, elle vit un homme qui avait une corpulence au dessus de la moyenne. Il mangeait un hamburger, bref c'était un gardien typique, assis sur un fauteil bien confortable. Quelque chose qui fit sourire la jeune femme, car la plus part du temps, ils sont faibles d'esprit. Esseyant de s'en sortir seule, elle commenca a marcher, mais celui ci, entre deux bouchés, l'a remarqua et lui dit de ne pas entrer. Elle fit quelques pas en arrière, et observa celui ci, avec un léger sourire malicieux. Elle s'approcha un peu plus de lui, malgres son haleine fétide, et esseya de le charmer avec sa simple créativité. Une petite caresse sur la joue, et hop le tour est joué. Elle partit alors un peu plus rapidement, quand cette fois il y eut deux gardes avant la porte. Elle commencait a en avoir marre de ces gardes, alors d'un simple regard, et fesant semblant que ce qu'elle avait sur les épaules était terriblement lourd, elle put entrer avec facilité. De quoi se plaignent les femmes de nos jours ? Elles ont tant de pouvoir inexploités..

Elle referma la porte avec précaution, et enleva le gamin de cette espece de sac de couchage qui devait le gratter terriblement. Elle le mit dans un coin sombre, que seuls les policiers quand ils fouilleront la pièce pourront trouvés. Puis, elle prit l'enfant, le balanca un peu violement a l'interieur d'une fameuse case où il y a tous les morts. Elle remarqua alors, regardant un autre mort, qu'il y avait une étiquettes sur le doigt de pied. Mais, il n'y avait rien dans cette pièce, pas de papier, pas de stylo. Elle arracha alors l'étiquette d'une femme qui avait été violé puis tué, et le mit sur le garcon. Elle entendit les bruits de pas, et referma cette case rapidement, se retournant alors d'un coup. Elle était collé a cette endroit là, ne voulant pas trop s'y décollé sauf si elle arrivait a le fair sortir, qu'il soit seul ou pas. Il vint lui expliquer qu'il pensait être seul, et qu'il était désolé du dérangement. Il rajouta qu'il était étudiant, et qu'il voulait voir les lieux. Là vraiment, elle n'avait aucune escuse. Elle hocha la tête, et reprit un peu ces esprits, toujours avec un léger sourire.

"Je dois voir la dépouille d'un corps, pour savoir si c'est celui de quelqu'un que je connais.. "

Elle le fixa du regard, le trouvant décidement très mignon. Sa soirée devait elle finir ainsi ? Ou pouvait elle finir encore mieux ? Elle ne savait pas, mais allez savoir pourquoi, il n'avait pas la tête d'un étudiant. Elle le regarda alors de haut en bas, affichant toujours le même sourire. Bien entendu, elle se fichait bien de ce qu'il fesait içi, qu'il soit étudiant ou autre, mais elle ne voulait pas trop qu'il voit cette enfant alors qu'elle était là, deplus, elle entendait de faibles gémissements.

"Vous avez finit de voir ? J'aimerais pouvoir fair un futur dueil tranquille."

Elle ? Pas gênée ? peut etre, mais c'était parfaitement possible, ce qui lui donnait un avantage, tout comme lui. Bien entendu, si lui aussi voulait voir un mort, et que si il devait ouvrir une case, elle devait fair en sorte qu'il n'aille pas voir n'importe laquelle, et ceux a n'importe quel moyens. Elle le croyait plus ou moins, et ca devait etre pareil puisque, malgres un léger sourire qui pouvait etre une simple amabilité, son regard était plus triste.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Sam 28 Avr - 18:06

Quand la jeune femme répondit qu’elle venait examiner un corps, le cerveau du jeune homme bascula aussitôt sur le mode « fais gaffe Steph’, y’a quelque chose de pas clair ! ». Une sorte d’instinct qui lui avait bien souvent servi, et que le jeune homme suivait toujours au pied de la lettre. Sans se départir de son léger sourire, il observa plus attentivement la pièce, cherchant quelque chose qui cloche, n’importe quoi, mais, à part la jeune femme, il n’y avait rien de spécial. A part la jeune femme… L’instinct du jeune chasseur passa en alerte rouge : il avait trouvé ce qui clochait. Bien sûr ! Elle ne le croyait pas assez bête pour avaler un mensonge pareil !

Normalement, quand on vient authentifier un corps, le médecin légiste accompagne les proches. Et cela se fait dans une salle spéciale, pas ici. Jamais on ne laisse la famille près de la dépouille, par question de sécurité : Stephen le savait, forcément, quand on passe plus de temps à examiner des règlements et des documents qu’à regarder la télé. Donc, cette fille n’était pas clair, ce qui ne voulait pas forcément dire qu’elle était l’une des choses qu’il traquait. Cela pouvait très bien être tout autre chose, et il ne fallait pas forcément focaliser sur le négatif. N’empêche, Stephen glissa la main dans son dos, tâtant du doigt le manche d’un couteau sanglé à sa ceinture : il préférait être prêt plutôt que de tenter le diable

**Je suis le champion des mauvais jeu de mots**

Songea-t-il avec une grimace, avant de se concentrer sur la jeune femme. Elle aussi l’examinait attentivement, et Stephen sentit un frisson familier : il détestait qu’on l’observe, et cette fille avait un regard perçant qu’il trouvait particulièrement désagréable. S’efforçant de ne pas broncher sous cette observation minutieuse, il fit mine d’être beaucoup plus détendu qu’il ne l’était réellement et s’avança dans e milieu de la pièce, en se demandant pourquoi la jeune femme était accoudée contre l’un des tiroirs où l’on stockait les morts. Que cachait-elle ?

De plus en plus, le jeune chasseur était persuadé qu’elle n’était pas très claire. Mais il restait toujours un doute, et il n’était pas dans ses intentions de se faire coffrer pour détention illégale d’armes, ce qui arriverait sans doute si cette fille n’était pas ce qu’il croyait. Mais comment en avoir le cœur net ? Il ne pouvait pas lui demander si elle était un démon, même si cela aurait été plus facile. Pourquoi les gens ne portaient-ils pas un badge qui dise Salut ! Je m’appelle Andrew et je suis un tueur psychopathe. Bonne journée !


Je suis désolé Mademoiselle, mais on m’a dit que je pouvais entrer parce que la pièce était libre. Je suis sincèrement navré du deuil qui vous accable, mais j’ai le droit d’être ici, et je ne suis pas sur que vous, vous l’avez.

Bon, d’accord, il ne pensait pas un mot de ce qu’il disait : il n’était ni désolé, ni navré, il voulait juste qu’elle bouge pour découvrir ce qu’elle cachait, ou qu’elle reste et lui dévoile son identité. Quoique aussi prêt des locaux de la police, ça aurait été légèrement suicidaire. Mais les démons n’étaient pas connus pour être les gens les plus sensés de la planète, donc peut-être qu’elle s’en fichait royalement.

Je comprend que vous désirez vous recueillir en paix, mais la morgue est un endroit privé auquel les familles n’ont, en théorie, pas accès. Et je dois justement examiner le corps là, celui qui se trouve juste derrière vous. Permettez…

Dit-il en s’approchait, les nerfs à vif, prêt à bondir. Maintenant, il y avait deux solutions : soit il s’était planté et il devrait faire face à une crise de nerfs, à la police et au gardien, soit il avait raison et elle ne le laisserais pas approché.

Ses yeux ne quittant pas la jeune femme, il s’approcha encore, jusqu’à se tenir assez prêt d’elle pour renifler une odeur curieuse, une odeur qu’il reconnaissait entre mille : du sang. Rien d’extraordinaire dans une morgue, me direz-vous, mais Stephen aurait mis sa main à couper que ce sang ne venait pas d’un cadavre. Redressant le menton, une main derrière son dos pour saisir son couteau, il dévisagea la jeune femme.


Vous êtes quoi, au juste ? Une vampire ? Reculez, et laissez moi voir ce qu’il y a là-dedans.

Les dés étaient lancés. Soit il se faisait arrêter, soit il était tombé sur un gibier potentiel.

**Même plus besoin de chasser**

Pensa-t-il avec amertume
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Sam 28 Avr - 18:47

Oui bon d'accord, tout ça était asser louche, mais vous avez déjà vu un étudiant avec un sac derrière son dos qui avait l'air plus gros que lui, un étudiant le soir a une heure pareil qui lui aussi n'avait pas un médecin, un prof où même un coéquipier ? Elle avait peut etre l'air louche, mais lui aussi. Et, même si elle préfèrait ne pas fair de conclusion attive, on ne pouvait pas dire qu'elle se sentait très bien dans ces chaussures. Non, elle se sentait doublement bien ! C'était quasiement impossible de la tuer, étant donné que c'était une vraie pile rechargeable. Et, puis, elle ne pensait pas qu'elle se laisserait approcher de très près, se connaissant trop bien.
Bien entendu, elle ne pensa pas encore que c'était un chasseur, mais plutot quelqu'un qui pourrait dire a la police a quoi elle ressemble, quelque chose qu'elle n'apprécirait pas forcément étant donné qu'elle aime bien ce petit coté mystérieux. Maintenant, se fair pourchasser par toutes sortes d'ennemies pour avoir fair joujou avec un gamin pendant une simple soirée, elle trouvait ça un peu éxagéré. Elle avait fait bien pire, et personne n'avait rien dit ! Maintenant qu'elle fesait quelque chose de purement banale et ennuyeux, ridule pour la force qu'elle avait, elle trouvait ca dommage et injuste! Il fallait qu'elle soit connu de tous pour quelque chose de plus impérial, comme l'apocalypse ou un truc du genre vous voyez ? Bref, pas un truc qu'un humain pouvait parfaitement fair ! Bon d'acord, tenir en vie un gamin qui brule vif, on a toujours du mal a le croire, mais on peut ! Il suffit de bruler les membres exterieur, pas ceux qui servent a survivre, comme les bras, les jambes.
Bien entendu, comme a son habitude, elle l'observa bien attentivement, chacun de ces faits et gestes. C'est là qu'elle s'apercut que les humains ne cachait pas de tels armes dans un sac, ou elel ne sut où. Oui, un humain n'aurait pas une arme contre les créatures surnaturelles tel que les loups-garou, les wendigo, les vampires et j'en passe d'autres. Elle avait bien reperé une arme qu'il toucha, surement pour se rassuré. Un démon voit tous, vous ne le saviez pas ? Bon, elle était juste très observatrice, et savait quels étaient les gestes employés pour fair tel et tel chose, car elle même était une humaine avant, ne l'oublions pas.
[xD Salut ! Je m’appelle Andrew et je suis un tueur psychopathe. Bonne journée !]
Elle continua donc a le regarder, le fixant du regard. Biensur, elle ne put s'empecher d'avoir un sourire, qui s'élargit peu a peu. Un sourire de carnassier dites vous ? Exactement, et son regard était des plus percants. Elle s'attendait a ce qu'il réagisse mal, mais elle n'allait pas non plus le laisser fair. Du moins, l'envie de jouer était une nouvelle fois au rendez vous. Celui ci vint lui dire qu'il n'était pas sur qu'elle avait le droit d'être içi. Elle continua a le regarder, et ne dit rien pendant un moment, puis vint enfin sortir un nouveau son de sa jolie voix.
"J'ne vous l'fait pas dire.. Mais, vous non plus, je me trompe ? "
Bien entendu, elle restait immobile contre le casier, tenant de sa main la poignet, ne voulant pas y bouger. Biensur c'était suspect, mais au point où elle en était. Biensur elle se fichait bien que la police découvre le corps de sa proie, car dans un sens c'était ce qu'elle voulait, ce qui l'a dérangeait un peu plus c'était de devoir tuer en plus des policiers pour pouvoir partir. Ca c'était vraiment dommage, surtout que le jeune sois disant étudiant passerait surement a la casserole aussi.
"Non, je permet pas.. "
Bon, elle n'eut pas le temps de prendre une douche, ni de se mettre du parfum, mais sentir du sang sur la personne, ou encore du sang a travers de l'acier, ou elle ne sut quoi, c'était vraiment pas mal, elle devait le reconnaitre. Encore une fois, il avait mit sa main derrière son dos. Il ne devait surement pas se gratter, puisque son bras ne bougeait pas. Non, il prenait bel et bien une arme. Ce qui fit sourire la jeune Wood, ce fut déjà les paroles du jeune homme, mais aussi qu'il se soit approché de si près d'elle. Avait il envie de finir ces jours içi ? En tout cas la jeune Wood ne réfléchit pas a deux fois a une telle opportunité, embrassant celui ci rapidement, mais surement. Elle n'attendit pas non plus, et usa de son pouvoir. Et tout doucement, le jeune Taylor devait sentir ces capacités diminués, au point de ne pas pouvoir rejeté Melissa. Elle continua jusqu'a qu'il tombe sur ces genoux. Elle se redressa alors, enleva ces mains des joues du jeune homme qui étaient posés ainsi pour une meilleure prise, et recula un peu. Bien entendu, user d'un tel pouvoir lui donnait de terrible migraine, mais aussi le vertige. Aorès quelque secondes où elel s'accrocha sur les poignets, elle se resaisit, malgres une douleur persistante.
"Désolé mon lapin.."
Elle le retourna alors un peu violement, et prit les armes qu'il avait dans ces mains, qu'elle mit dans sa poche. Puis, elle rouvrit le fameux casier, et fit que le gamin avait périt seul. Tant mieux. Elle referma rapidement, et tandis que le jeune Stephen reprenait ces esprit, elle quitta la pièce. Elle commenca a marcher, fesant un léger sourire aux gardes, puis courut a l'exterieur. Un chasseur certe, mais il avait l'air de s'accrocher a la vie dure comme fer, et la jeune femme n'avait pas envie de mourir.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Dim 29 Avr - 18:59

Le sourire de la jeune femme, loin de rassurer Stephen, lui fit froid dans le dos. Il y avait quelque chose de mauvais dans ce large sourire, une chose pas vraiment humaine qui confirma sa théorie. Oh non, il ne se trouvait pas en face d'une banale petite amie eplorée : elle était bien plus que cela. D'un côté, le jeune homme se sentit un peu rassurée : il ne s'était pas ridiculisé et démasqué devant quelqu'un de normal. Finallement, ce foutu sixième sens servait à quelque chose!

La jeune femme s'approcha de lui, susurrant d'une voix mélodieuse qu'elle n'avait peut-être rien à faire là, mais lui non plus. Touché! Effectivement, il n'avait pas grand chose à faire ici, quoique maintenant, sa présence était requise. Avec un léger sourire, il fit remarquer à la jeune femme :


Vous ne vous trompez pas, non, je n'ai rien à faire ici non plus. mais quelque chose me dit que j'ai bien fait de venir.

Ses yeux bleus pétillants de bonne humeur, il fit un nouveau pas vers elle. c'était ça, qu'il adorait le plus dans ce boulot : l'adrénaline, le jeu, sentir le danger et y échapper... parfois. Il aimait plaisanter, titiller sa proie, donner à leurs rapports un semblant de convenance jusqu'à ce que son adversaire, excédé, finissent par commetre un faux-pas qu'il ne laissait généralement pas passer. Et il était là, aux aguets, fixant la jeune femme de son regard amusé. Mais quand il voulut s'approcher davantage et tirer la poignée, la jeune femme s'interposa entre lui et son objectif. Stephen resta immobile, glissant la main dans son dos pour prendre son arme. Qu'est-ce qu'elle cachait, bon sang? il était sur que ça devait être interressant, et s'il fallait la tuer pour ça, et bien, tant pis. C'était sa mission, après tout, et ce n'est pas parce qu'elle était jolie qu'il ne s'acquitterait pas de sa tâche.

Mais il n'eut pas le temps de faire un seul geste de plus : la jeune femme se rapprocha brusquement de lui et l'embrassa. Bon, très honnetement, il ne s'y attendait pas : d'habitude, les méchants n'embrassent pas, si? Une soudaine torpeur s'empara de lui, et Stephen comprit, un peu trop tard, qu'il s'était fait avoir comme un débutant : elle était en train de lui faire quelque chose. Il essaya de la repousser, mais dejà ses membres ne répondaient plus, et le jeune chasseur se laissa glisser dans une torpeur accueillante. Il se sentait bien, il n'avait plus besoin de bouger, de penser, de faire quoi que ce soit : juste de se laisser faire.

Le jeune homme tomba à genoux, ses yeux bleus fixés dans ceux de son agresseur. Il sentit la jeune femme retirer les mains de ses joues, y laissant une curieuse fraicheur. Au fond de lui, son ersprit lui hurlait de se révolter, de se défendre, de faire quelque chose, mais Steph' en était incapable. Il ne pouvait rien faire, seulement la regarder, impuissant et comme paralysé, incapable d'exprimer une pensée cohérente. La jeune femme ouvrit le casier mais stephen, toujours à genoux, ne put aperçevoir ce qui se trouvait à l'interieur.


Mais petit à petit, le pouvoir de la jeune femme commença à relacher son emprise sur le jeune chasseur. Quand le démon lui arracha ses armes des mains, Stephen essaya de se révolter, mais le résultat ne fut pas très probant : les yeux brillants de fureur, il ne put qu'assister au vol de son matériel et au départ de celle quii l'avait paralysé ainsi.

Après quelques minutes, Stephen finit par retrouver ses esprits, et se releva en s'agrippant au poignet des casiers. Il se sentait encore faible, la tête lui tourner un peu, mais hors de question de la laisser partir sans même bouger d'un pouce. Fustigeant la stupidité qui ne l'avait pas fait assez se méfier, il se releva, marmonnant toujours entre ses dents, et ouvrit le casier. Un cadavre de jeune garçon qui, à en juger par son allure, ne devait pas être mort depuis plus de dix minutes. Jurant entre ses dents, Stephen repartit en titubant, et traversa la pièce principale sans même jeter un regard au garde médusé. Il lorgna vers sa moto, mais ne se sentait pas vraiment assez en forme pour rouler, et partit donc à pied. Il faisait nuit noire, et il devait retrouver un démon dans un quartier désert.


**Rien de plus facile**

Se dit-il ironiquement : mais personne ne pourrait dire que Stephen Taylor avait baissé lmes bras, et il avança dans la rue éclairée chichement par quelques reverbères. Espérons juste qu'elle ne lui avait pas tendu un piège... serrant ses doigts sur le manche d'une dague qu'il avait récupéré dans le petit rangement, sous le siège de la moto, il cligna des yeux au milieu de la rue, espérant trouver un indice quelconque qui lui indiquerait où sa proie était partie, si tant est que la proie, ce n'était pas lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Dim 29 Avr - 20:00

La jeune femme était partit après ce baiser quelque peu empoisonné. Elle aurait préféré en profiter, car on ne pouvait pas dire que le jeune homme était laid, loin de là ! Mais il fallait toujours que les beaux garcons soient des chasseurs. Et, les chasseurs l'a poursuivent ce qui lui donne souvent des idées perverses, et quelques fantasmes..xD. Bref, elle aimait quand même ce don, même si il y avait des effets secondaires. Elle marchait donc dans le noir de la ville, et esseya de repéré sa voiture. Elel vit alors un peu plus loin un genre de dépaneuse qui avait sa voiture derrière elle. L'aurait elle mal garée ? Elle tapa du pied sur le sol, énervé! Ben oui, c'est qu'elle n'avait pas envie de se fair attraper non plus. Elle dut donc marcher, avec des talons aiguilles. L'angoisse quoi, vive la douleur !
Elle marchait tout en regardant derrière elle. Oui, elle marchait calmement, elle avait pas envie d'abîmé ces chassures, ni ces pieds. Et puis, elle pensait n'avoir rien a craindre, elle avait beaucoup d'avance apparement. Exactement, quelques minutes suffisaient pour avoir de l'avance. Bref, même si la soirée avait été bonne, cette fin était exelente ! Se fair chasser, c'était vraiment très amusant! Déjà parce que c'était rare qu'on se fesait attraper! Ensuite, parce que parfois c'était l'inverse, et que c'était Melissa qui chassait. Et elle adorait le gout du risque, cette adrénaline, cette peur au ventre. Et cette question qui résonnait toujours dans sa tête. Pourrait elle dormir ce soir et se réveiller le lendemain matin ? Elle ne savait pas si elle allait mourir ou pas, c'était insécurisant, mais c'était très plaisant. Enfin ,c'était un mode de vie, il fallait l'apprécier et pouvoir vivre avec sinon c'était foutue.
Puis, fesant un mauvais pas, son talon se brisa. Elle cria un peu, se fichant totalement qu'un chasseur pouvait l'entendre et esseyer de lui ôter la vie! Non non, sa chassure était trop importante pour elle, vu le coût qu'elle valait! Oui oui, les jolies chassures ca coutait très cher, trop cher pour une simple démone qui vivait d'économie. Elle prit alors ces chassures dans ces mains, et les balanca alors par terre. Elles étaient fichus, tant pis. Elle continua donc de marcher pied nu quelques instants, avant d'avoir trop mal, et de se décider a acheter des chassures neuves au magazin. Elle avait une facon bien a elle de fuir, vous ne trouvez pas ? Et puis, de toutes facons, ca l'étonnerait qu'un chasseur fasse un meurtre devant plusieurs personnes. Alors, elle en profita. Elle s'acheta de belles bottes noirs qui allait bien avec sa tenue qu'elle avait aujourd'hui. Déjà, les bottes étaient très confortables, et a talons aiguilles mais plus solides! Ensuite, sa tenue noir se mariait parfaitement avec.
Elle décida de sortir a l'arrière du magazin, et regarda a droite et a gauche. Normale, pour elle la pause était finit, la chasse avait recommencé. Elle marcha quelques instants, quand elle entendit un bruit de pas dehors. Elle regarda furtivement, et vit que c'était une mémé avec son cadit. Elle secoua la tete négativement pour elle même, ce qu'elle pouvait etre stupide, avoir peur d'une grand mère. Elle continua donc a marcher, fesant un peu de bruit avec ces talons. Pas très discretes, mais elle était confiente. Oui, elle se donnait une confience aveugle, quand là elle entendit quelque chose qui n'était rien de bon, elle en était certaine. Elle se retourna doucement, et vit Stephen. Elle fit alors un grand sourire.
"Comme on s'retrouve.. La vue du gamin t'a plut ? Il était doré a point hein ? "
Dit elle alors pour fair un peu d'humour. Elle eut un léger rire, n'ayant pas peur de lui. Ce qu'elle avait fair des armes me demanderez vous ? Elle les avait toujours sur elle, mais bien caché. Elle en aurait surement besoin, même si elle avait une force plus dévellopé que celle du jeune homme, qu'elle avait son pouvoir. Mais, elle ne voulait pas non plus lui donner trop d'arme, sinon elle risquait d'etre trop gentille. Elle vit alors ce qu'il avait dans les mains, ce qui lui fit arquer un sourcil, et elle en profita alors pour se moquer un peu de lui.
"Bouh j'ai peur ! Je tremble d'effroit, ca se voit non ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Dim 29 Avr - 21:59

C'était l'avantage d'être un garçon : chaussé de solides Rangers et d'un jean noir, Stephen n'avait pas du tout mal au pied. la tête lui tournait encore un peu, il avait envie de vomir à force de voir le paysage jouer les danseuses, mais à part ça, tout allait bien. Enfin, tout irait pour le mieux quand il aurais retrouvé la fille. Regardant sa montre, il vit que l'heure n'était pas très avancée, même s'il faisait nuit noire.

**Voyons voir... si j'étais un démon, où irais-je me réfugier?**

Tout cela, c'était en suposant que petit un, elle n'ai aucun moyen de transport, petit deux, qu'elle n'ait pas le pouvoir de changer de corps, petit trois, qu'elle ne l'attende pas au détour d'une rue pour achever son travail. Bon, c'est vrai, cela faisait beaucoup de si... Mais Steph' n'était pas du genre à baisser les bras et, titubant un peu à cause de son mal de crâne, s'avança vers les lumières lointaines des boutiques. S'il avait été poursuivi, c'est là qu'il se serait réfugié. Tuer quand il n'y a personne, d'accord, mais devant plusieurs dizaines de témoins, les gens hésitaient un peu plus, et la jeune démone devait bien comptait la-dessus. Du moins il l'esperait!

Avançant doucement dans la rue, il s'efforçait de prendre un air détaché quand des passants le croisaient. Sérieux, cette chasse-là, il ne la sentait pas du tout! cette fille n'aurait pas pu se cacher dans un terrain vague, non? Enfin, en admettant qu'elle était là,car plus le jeune homme marchait, plus il craignait de s'être planté en beauté. Il allait avoir l'air fin, si elle parvenait à s'enfuir et qu'il la cherche toute la nuit! Le jeune homme arriva enfin au niveau des boutiques, se demandant sce qu'il fichait ici. Ca avait parfois du bon, d'être tétu, mais là, il craignait bien d'avoir fait fausse route : elle s'était enfuie, et lui, il venait de faire chou blanc. Soupirant et gromellant, le jeune homme s'appréta à faire demi-tour.


**Encore une rue, et je rentre**

Songea-t-il en s'engageant dans une petite avenue, croisant une vielle femme qui poussait son caddie devant elle. Il s'écarta de son chemin et continua à marcher, regardant aux alentours s'il voyait quelque chose. Mais rien. Fulminant, il donna un violent coup de pied dans une poubelle qui se renversa sous le choc. Ca ne servait à rien, c'était gamin et puéril, mais qu'est-ce que ça soulageait! Tournant les talons, Stephen aspira une grande goulée d'air frais pour se calmer et... se retrouva nez à nez avec sa proie, qui lui adressa un sourire charmeur avant de lui demander si ce qu'il avait trouvé dans la morgue lui plaisait.

Pauvre gosse... Steph' n'avait pas regardé bien longtemps, mais le monstre qui se trouvait en face de lui devait avoir bien pris son temps pour le tuer. Il répondit d'un ton mordant.


Ce que je prefererais voir, c'est ton cadavre brulé dans un terrain vague. Pourquoi ce gosse? il ne devait pas avoir plus de quinze ans!

La jeune femme continua à se moquer de lui, mais Stephen ne réagit pas. Il planifiait son plan d'approche, et ça, elle n'avait pas à le savoir. Il s'était fait avoir une fois, et ce serait la seule et l'unique : il ne tomberait pas deux fois dans le même panneau. Le jeune chasseur ne s'approcha donc pas, restant à une distance prudente tout en observant la démone. Elle devait être plus rapide que lui, surement plus forte aussi, et ils étaient dans une rue à fort passage : bref, il n'avait pas le droit à l'erreur.

Tu devrais avoir peur, pourtant. Je ne suis pas un petit gamin effrayé qui ne sait pas se défendre. J'ai des armes, et je sais m'en servir, au cas où ça t'aurais échappé

Gronda Stephen en raffermissant sa prise sur le manche de la dague. Une arme splendide, à lame d'argent. Bon, elle ne suffirait surement pas à la tuer, mais le jeune homme pourrait au moins blesser son assalante et lui faire regretter de le prendre à la légère.

Adoptant une position de combat, le jeune chasseur resta sur ses appuis, attendant l'attaque
.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Dim 29 Avr - 22:38

La jeune femme n'avait pas été très maligne certe, mais elle n'avait pas peur de lui. Franchement, les chasseurs se rassemblaient nombreux içi, alors pourquoi se sentir appeuré ? De toutes manières quoiqu'elle fasse, il y aurait toujours un chasseur a ces trousses. Alors pourquoi s'embeter ? Ce qui serait amusant, c'est d'en avoir deux, et de devoir rusée de fois plus pour échappée encore et toujours. Bon, c'était surement l'achat de ces bottes qu'elle trouvait superbe qui l'a déconcentrait un peu, mais il fallait juste qu'ele soit un peu en colère, et de suite la vengence serait dur pour l'un des deux. En tout cas, son regard toujours posé sur Stephen, elle réfléchissait a comment s'enfuir sans se prendre la jolie dague qu'il avait dans les mains sur elle. Oui elle cicatrisait vite, mais celà n'empechait pas que ca fesait mal et que ca ralentissait.
Son souffle était lent, elle esseyait de fair le moins de bruit possible, malgres le fait qu'il y ait encore un peu de gens dehors. Oui, cette rue commencait a se déserter doucement, les gens malfamés prenaient la place des touristes et des habitants actifs, et déjà l'atmosphère devenait pesante. Mais, la jeune démone ne put s'empecher de sourire. Et quel sourire, jamais il avait été si large, si malicieux, si supérieur. Oui, elle avait une confience aveugle envers elle, mais elle était toujours en vie et en bonne santée. Ce qui n'était pas mal pour quelqu'un de son espece dans une ville où il y a plus de chasseur que de démons. D'ailleur, elle devrait être la seule içi, a esseyer de se battre. Seule certe, mais avec de sérieux avantages. Mais voilà, les avatages s'arrettaient rapidement quand les chasseurs étaient une dizaine, elle le savait. Pourtant là, il n'y avait que la jeune Wood, et le jolie garcon en face. Et, elle ne sut pourquoi, elle savait qu'elle allait bien s'amuser.
Il vint alors lui aboyer dessus, affirmant ces gouts. Brulée dans un terrain vague ? Pas mal du tout, pas très sadique, loin d'etre ingénieux, mais il ne devait pas être le seul a vouloir ça. Il vint alors lui demander pourquoi ce gosse. Pourquoi ? De toutes facons il aurait finit en prison, là il était lavée de toutes ces erreurs, il devrait etre au paradis tranquille au lieu d'etre en enfer éternellement. Ou alors il y était, et c'était vraiment pas de bol pour lui. Bref, elle arqua légerment un sourcil, le trouvant déjà naïf, sans saveurs du moins pour l'instant.
"Et moi un centre commercial où tout est gratuit.. Quel suite de déception.."
Elle eut un léger sourire, et s'approcha alors d'un pas, un seul. Déjà parce que il fallait qu'elle s'approche de lui pour pouvoir s'enfuir. Mais ensuite, il ne fallait pas trop l'approcher pour pouvoir s'échapper si jamais il lui lancait la dague bref, un pas lui suffisait pour flérer ces mouvements sans que lui les fleres. Elle fit alors les gros yeux, vu la tête qu'il tirait. Pourquoi ce gosse ? Bonne question, mais ensuite l'âge comptait peu pour elle, voir était très interressant quand il était bas.
"Tu préfère peut etre que ce soit toi ? Ne t'inquiète pas, il n'avait pas 15ans.. Il était surement beaucoup plus jeune que ça.."
Elle eut alors un léger rire. Elle ? Sadique ? Non du tout, mais c'était une particularité attribué a chaques démons digne de ce nom ! Malheuresement, il n'avait pas l'air de rire aussi. Ne trouvait il pas ça drole ? Pourtant, il y avait de quoi rire pour Melissa, qui gardait son éternel sourire. C'était très marrant de discuter avec lui en tout cas, lui qui l'engueule presque, jetant son venin, et elle calme et seraine. Il vint alors lui dire qu'elle devrait avoir peur, et qu'il avait des armes, qu'il savait s'en servir bref, qu'il ne fallait pas qu'elle soit si seraine, si calme. Il préfèrerait qu'elle saute de partout en hurlant telle une hystérique ?
"La peur n'évite pas le danger, tu devrais savoir ça a ton age, non ?"
Une petite phrase philosophique pour fair réfléchir, pas mal non ? En tout cas, elle se demandait toujours comment elle allait s'enfuir. Puis, elel eut une petite idée. Pourquoi s'enfuir ? Aurait elle peur ? Non, alors pourquoi fuir ? Elle n'avait pas envie d'avoir peur, mais de l'éveiller chez certaines personnes. Elle fit alors un autre pas. Et bien ? Si jamais il lui envoyait la dague, elle l'éviterait, elle ferait en sorte de moins souffrir, ou alors c'était un très bon tirreur et elle se la recevait dans le cou. Et là, elle n'était pas sure de survivre! Enfin elle n'avait jamais esseyé, donc si jamais il visait tel un vrai pro, alors elle pourrait toujours voir, et si elle est très chanceuse alors elle pourrait répliquer.
Elle fit encore quelques pas, tandis que lui avait l'air de se préparer a un vrai combat. Melissa par contre optait pour une marche asser indépendente et féminine, ne pensant pas que la guerre devait enlever tout charme, bien au contraire. Elle continua alors de l'approcher, le fixant du regard. Elle arriva asser proche de lui, pour poser sa délicate main sur la sienne qui tenait la dague. Elle ne voulait pas qu'elle lache l'arme, mais c'était pour flerer un peu mieux ces mouvements. Elle vint alors lui suscurer a l'oreille ces quelques mots.
"Ne laisse jamais ta colère l'emporter, sinon tu perd d'avance la bataille.."
C'était parfaitement vrai, elle le savait. Nombreuses sont les fois où des chasseurs esseyairent de la tuer, et se tuaient eux même sans le fair expres, aveuglé par la colère immenser. En tout cas, elle en profita pour lui fair un fin baiser sur son cou. Ben quoi ? De toutes facons, si il l'attaquait, elel survivrait alors elle pouvait bien en profiter, non ?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 12:39

Le sourire de la jeune femme était... inquiétant. Stephen savait qu'elle n'avait pas peur de lui, et de toute manière, le contraire l'aurait étonné : il ne pouvait pas grand chose contre elle. Elle le savait, il le savait. Pourtant, le poids de l'arme dans sa main lui donnait confiance, même s'il savait qu'il ne la tuerait pas et qu'il pourrait, au mieux la blesser. Mais il devait essayer, ne serait-ce que pour honorer ce en quoi il croyait, ce qu'il avait appris : il n'avait pas choisi d'être un chasseur, mais il en était devenu un petit à petit. Son père tenait une grande place dans sa vie, et pour l'enfant qu'il était alors, le choix s'était imposé de lui-même. eaucoup d'enfants veulent devenir pompier, policier ou bien astronautes. Steph', lui, rêvait de faire "comme papa". Et il ne pouvait pas trahir cela, non : il était chasseur, il tuait, et s'il se faisait tuer, et bien, tant pis pour lui. Après tout, il était seul, et s'il commettait une erreur, il ne pouvait s'en prendre à personne d'autre qu'à lui-même. Voilà pourquoi le jeune homme se trouvait là, à la poursuite d'un démon contre qui, il le savait, il ne faisait pas le poids. Mais il n'était pas lâche, et affronterai cette fille sans baisser les yeux.

Quand à la jeune fille, elle continuait à sourire, exprimant sa deception sur le fait qu'elle aussi désirait des choses, et que pourtant, elle ne les avait pas. La vie était ainsi faite : tout le monde court après ses désirs, et personne ne les rattrappe jamais. Stephen serra le manche de son arme quand elle s'approcha d'un pas : si ça continuait, il allait se broyer les os à force de s'agripper comme un malade à cette dague. Pourquoi il se sentait aussi mal? Elle n'était pas plus dangereuse que les démons qu'il avait affronté auparavant. Enfin, pour être totalement honnête, il n'en avait affronté qu'un seul, et encore, avec son père. Mais pourquoi avait-il à ce point peur d'elle? OParce que c'était cela, il devait arreter de se voiler la face : il avait peur.

Oh, il la surmontait, cette peur, il ne s'enfuirait pas. Mais la sensation était nouvelle, et désarmante. Il se considérait comme un garçon courageux et, la première fois qu'il avait eu aussi peuur que maintenant, c'était à l'enterrement de son père. C'était ce froid interieur qu'il retrouvait, cette sensation de solitude et cette idée que touit était terminé qui l'habitait à présent : il avait peur, peur d'elle, peur de ce qu'il allait devenir. Stephen se secoua mentalement, essayant de chasser cette peur qui lui nouait les entrailles, et répondit à la jeune femme :


"De toute façon, sois franche : que ce soit lui, moi ou un autre, tu t'en fiche complètement. La seule chose qui importe, c'est que cela soit lent et douloureux. Tu va être ravie : je te promets que ta mort sera très lente et très douloureuse."

Ouh, le menteur. Malgré la dureté qu'on pouvait lire dans sesyeux bleus, qui viraient à présent au gris-acier, il savait parfaitement que ce qu'il disait était faux. Mais il espérauit sa tirade assez impressionnante pour la faire réflechir et, peut-être, hésiter un instant, une hésitation qu'il lui ferait payer. De toute façon, s'il voulait s'en sortir, il devait d'abord se calmer, calmer les battements de son coeur et essayer de reflechir. D'habitude, stephen était plutôt calme et taciturne, mais là, il était comme glacé de peur, et sa haine, son désir de vengeance prenait peu à peu le pas sur sa raison.

Et honnetement, ça le mettait très mal à l'aise qu'elle soit si calme devant lui. Le jeune chasseur avait l"impression que la situation lui é&chappait, ce qui était, à vrai dire, pas très bon pour la suite des évenements. Elle continua à se moquer de lui, mais il s'efforca de se contrôkler, ce qu'il parvint à faire avec plus ou moins de réussite. Sa respiration était haletante, il avait les joues en feu, et saisirait la moindre occasion de lui sautait dessus... mais ça, elle devait le savoir, car le jeune homme ne cherchait pas le moins du monde à dissimuler son attitude.

La démone avança d'un pas, puis d'un autre. Stephen hésitait sur la conduite à tenir : lancer la dague ou la garder? S'il la lançait, il avait interêt à bien réussir son coup mais, même s'il était un excellent tireur, il pouvait toujours se planter. Et en plus, il se retrouverais mains-nues devant elle. Pas bien. Par contre, le corps-à-corps était plutot risqué lui aussi, vu ce qu'elle avait fait quelques heures plus tôt. Bref, c'était un choix à faire et, quel qu'il soit, Stephen avait l'étrange conviction qu'il serait mauvais. Il ne réagity pas assez vite quand elle se colla à lui, le fiant dans les yeux. Il se senti étrangement perdu et impuissant, mais s'efforça de lutter tandis qu'elle lui murmurait à) l'oreille, se collant contre lui pour lui donner un baiser.

Sans réflechir plus longtemps, Stephen leva la main, écartant d'un geste brusque celle de la femme qui était posé sur la sienne, et frappa. La leme d'argent s'enfonça jusqu'à la garde dans l'épaule de la démonde, tandis que Stephen trebuchait en arrière, ne se rétablissant sur ses pieds qu'à la dernière seconde pour éviter de s'écrouler par terre. Il regarda la jeune femme avec un rictus mauvais, et lui lança avec un sourire fanfarron:


"Je n'ai jamais eu l'intention de perdre."

Bon, par contre, maintenant, il avait interet à faire gaffe : il était désarmé, et rien n'indiquait qu'elle ne soit pas très fâché contre lui!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 13:21

Et voilà, chacun voulait être comme quelqu'un d'autre, ne trouvant pas de personnalité, ne trouvant pas sa propre personnalité non, il fallait toujours un modèle, quelqu'un sur qui copier. Ca en devenait presque glauque. Se dire que jamais on ne saura ce que l'on somme réellement, c'est stressant. Qui dit que demain on sera toujours ce que l'on avont l'impression d'être ? Un jour on est célibataire, l'autre on est marié et on a des enfants. Un jour on est étudiant et pleine de vie, l'autre on est a la retraite et la vieillesse nous clous sur un fauteil roulant. Un jour on vie, on mange, on voit, et puis l'autre on est quelques mètres sous terre. Qui nous dit que demain nous serons encore ce que l'on somme ? Personne bien evidement. La jeune femme était une humaine, puis un autre elle était une démone. Et au début elle était faible comme un bout de pain machouillé (oulà Oo) et l'autre elle était en train de se demander comment détroner certain. Bref, c'était une vraie course, toujours changer, toujours copier, mais qui savent réellement qui nous somme dans notre âme ? Personne, même pas nous, nous changeons tellement, que même notre âme ne suit plus.
Celà arrivait a beaucoup, la plupart des démons avaient peur. Oui oui, les démons sont comme des humains plus fort, ils ont des sentiments, la peur, le stresse, la malice, la joie, la colère.. Mais, la plupart de ces sentiments, de ces impressions, sont caché et enfouit. Déjà, parce que montré les sentiments, c'est avoué d'etre faible. Non, celà ne doit pas vous empecher de rire, de pleurer, ou d'aimer. Mais quand nous somme joyeux, nous avouons éprouver du plaisir et nous sommes alors déstabilisés, nous sommes alors faibles contre un imprévue. Pleurer, c'est avouer que quelque chose nous a fait du mal, et encore une fois les imprévues nous sont fatales. Et puis aimer. Ca, c'est avouer que nous avont uen 'drogue', une dépendance, et notre coeur n'est préparer a rien, alors là nous somme encore faible, et les démons ne peuvent pas se le permettre! Les guerres sont rudes, et a part Lucifer, aucuns n'est immortelle. Tout est éphemère, ils le savent tous, et pour ne pas être le premier a montrer l'exemple, et bien ils ne montrent que ce qui n'a pas l'air d'être faible. La moquerie, la méchanceté, le plaisir. Pourtant, celà n'empeche pas parfois que d'autres sentiments l'emportent, comme une rage. Soudainement, certe, mais il n'empeche qu'on ne refuse rien a la jeune démone sans l'a vexé un petit peu.
La dague enfoncé dans l'épaule de celle ci, elle recula bien sur. Non mais, elle était déjà un peu moins bien, et déjà elle semblait moins calme. Biensur, toujours resté serein contre l'adversaire est une arme ultime, mais c'était difficile d'atteindre cette état d'esprit qu'elle avait su garder pendant quelques minutes. Elle grimaca alors a la douleur, mais encore asser proche du jeune homme, elle en profita pour le fair tomber d'un coup de pied dans le ventre bien placé. Vous avez déjà recu un coup de pied dans le ventre ? Ca fait extremement mal, la plupart du temps on est plié en deux par la douleur. Vous avez déjà recu un coup de pied dans le ventre par un démon ? Imaginez.. En tout cas, celà lui donnait un peu de temps pour enelvber l'arme de son bras, et cicatriser correctement, elle répliqua donc, tout en retirant doulouresement la dague de son bras.
"Moi non plus vois tu! "
Après que la dague soit enlevé, elle s'étirera un peu le bras, qui déjà se remettait de la blessure. Efficace ce pouvoir décidement ! Elle eut un léger sourire, et regarda alors le jeune chasseur qui apparement se remettait du coup, et peut etre même de ces émotions. Elle s'agenouilla alors près de lui, et son sourire carnassier refit surface. Elle ? Méchante ? Vous rigolez, le mot est encore trop faible. Certe, elle repensa un peu a sa première phrase. Une mort lente et douloureuse ? Elle ne comptait pas mourir de si tôt, alors pour ne pas se fair avoir deux fois, elle prit le jeune Taylor par le cou, et le leva doucement, pour qu'il s'éttoufe a moitié un peu, puis elle le souleva un peu, avant de le plaquer contre un mur violement. Elle le lâcha enfin, et fit quelques pas alors se retournant.
"C'est trop facile.."
Elle fit alors volte face pour pouvoir reposer son regard sur le jeune homme, mais il en profita pour s'enfuir. Oh minnce ! L'aurait elle fait expres ? Non du tout, mais elle voulait que ce soit un peu plus interressant. Elle eut alors un sourire, au moins il avait saisi le bon moment pour s'enfuir. Du moins, elle le croyait, elle sentit alors la présence de celui ci. Alors, voulait il réellement l'a tuer ? Elle eut un léger rire, et secoua la tête négativement pour elle même. Elle ne le sous estimait que trop. Mais, sans arme et contre un démon, c'est dur de ne pas sous estimer un humain. Elle mit ces mains sur ces hanches, et vint alors fair une petite voix innocente.
"Bah alors ? Ne te cache pas voyons, je ne te ferais aucun mal.."
Bon là elle mentait, mais ca fesait classe elle trouvait, ou trop pervers. Elle grimaca un peu, et balaya du regard les alentours. C'est qu'il fesait très noir! Elle aurait bien aimé pouvoir voir dans la nuit, ca devait etre très pratique, pas besoin d'allumer la lumière et de payer les factures. Bref, d'une voix beaucoup moins innocente, elle vint lui demander, accompagné de son éternel sourire mesquin.
"T'as peur mon poussin ? "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 14:44

Stephen ne s'était pas attendu à une réaction aussi rapide. Un coup de couteau, ça devait faire mal, même à un démon, non? Il avait espéré avoir un instant de répit, au moins quelques secondes pour savoir comment réagir après. Mais la démone ne lui en laissa pas le temps, et le jeune homme s'écroula, le souffle coupé par la douleur, ses yeux scintillants de larmes. Il roula à terre, s'efforçant de reprendre son souffle, les mains crispé sur son ventre. Il voyait des étoiles, et la voix de la jeune femme lui apparut comme curieusement éloignée.

La douleur s'atenua peu à peu, et le jeune chasseur se remit difficilement sur ses genoux, essayant de reprendre son souffle. Il sentit une presence à ses côtés, et releva les yeux, contemplant le visage de la démone souriante qui s'était agenouillée à ses côtés. Il était mal, très mal, et il le savait. Mais il ne donnerait pas à la démonde l'occasion de se moquer de lui et, rassemblant ses forces, il s'appreta à bondir sur elle. Malheuresement, la jeune femme ne le laissa pas faire et le prit à la gorge, l'obligeant à se relever. La seule chose qui vint à l'esprit du jeune homme fut:


**Cette fois mon vieux, t'es super mal barré**

Mais il ne lui ferait pas la satisfction de se laisser faire, et essaya de se débattre, jusqu'à ce qu'elle le plaque contre un mur, envoyant violemment sa tête cogner sur le mur en béton. Le jeune chasseur en vit trente-six chandelles, et la main sur sa gorge, l'étouffant à moitié, ne fit rien pour soulager son malaise. Il essaya de la repousser, mais elle était plus forte que lui et, quand elle finit par le lâcher, il se laissa tomber à terre, se recevant pas très élégamment sur le trottoir. Elle s'éloigna de quelques pas, et Stephen saisit l'occasion : il lui fallait un plan! Resistant à l'envie de lui sauter dessus, ce qui n'aurait pas arrangé la situation, il en profita pour s'éclipser et se traîna jusqu'à un coin sombre, derrière un local qui devait servir à entreposer les poubelles. Pas terrible, mais le jeune homme n'avait pas le temps de faire dans la finesse!

Là, bien caché dans son abri de fortune, il chercha un objet qui pourrait lui servir à faire mal, du moins, suffisement mal pour l'assomer, car Stephen ne se klaissait plus bercer par ses illusions. Il n'avait qu'un seul choix, aller chercher des armes, et pour cela, il devait s'enfuir, reprendre sa moto et rentrer à la maison, où était entreposé son petit arsenal. Car ce ne serait pas à coup de couteau qu'il pourrait s'en débarasser. Peut-être un lance-roquette, malheuresement, il n'en avait pas. Avisant un barreau rouillé qui trainait derrière le local, il en tâta la solidité en le frappant légèrement dans sa main : ca devrait suffire. Son arme improvisée devait faire dans les 10 centimètres de circonférence, et une bonne cinquantaine en longueur. Une matraque tout à fait convenable, vu les circonstances : restait maintenant à s'approcher suffisament de la jeune femme pour pouvoir l'assomer et aller chercher de quoi l'immobiliser, définitivement cette fois-ci!

Il entendit une voix moqueuse l'appeler innocement, et serra les dents. Elle se jouait de lui, mais il n'allait certainement pas tomber dans le panneau! resistant à l'envie de répondre, il se faufila jusqu'à une arête du mur, à quelques dizaines de pas de la jeune démone qui reprit la parole, se demandant s'il avait peur. Oui, il avait peur, mais il n'allait certainement pas lui dire.

S'approchant à pas de loup alors qu'elle avait le dos tourné, tout en priant de tapper assez fort pour l'assomer et s'enfuir, il brandit haut son arme, retenant son souffle pour ne pas se faire repérer. Elle allait voir de quoi était capable un simple humain, et elle allait constater qu'il n'était pas prêt à se laissé tuer sans réagir. Armant sa frappe, il se faufila jusdque derrière la démone et lui abbatit son arme sur l'arrière du crâne.malheureseùment, il n'avait pas la force d'un démon, et avait encore mal à la tête après que son crâne est violement défoncé le mur, mais il espéra que son coup était assez fort.


"Tu me cherches? Je suis là!"

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 15:46

Elle lui avait certe laissé une chance qu'elle allait surement regretté, mais la bonté l'a perdra un jour alors^^.. En tout cas, celà laissait du temps au jeune homme d'aller prendre des armes, et ce serait alors plus amusant pour la jeune femme. Quoi de mieu que de voir la déception dans les yeux de quelqu'un qui a mit tout ces effort a vous tué, pour finir tué minablement ? Elle en salivait d'avance => Facon de parler hein ! En tout cas, quand elle recu le coup de fer ou elle ne sut quoi dans l'arrière du crane, ca l'assoma sur le coup. Heuresement, un humain n'aurait même pas survécu a son humble avis, car un coup comme ça, donné avec toute sa force, car elle pensait bien qu'il y avait mit toute sa force, ca ne pouvait tué qu'un humain ordinaire. Mais un démon, c'était déjà un peu plus difficile. Elle s'écroula alors sur le sol, toujours d'une élégance perturbante, ne se réveillant toujours pas.
Après une vingtaine de minutes seulement que la blessure était cicatrisé, et que le corps voulait bien se réveiller. Elle rouvrit péniblement les yeux, elle était toujours dans la rue. Elle passa sa main dans ces cheveux, sentant une vague migraine l'a prendre, et se rendit compte que le jeune Taylor en avait profiter pour s'enfuir. Du moins, elle le prit comme ça sur le coup. Elle se releva après quelques secondes où elle réfléchissait un peu. Oui, elle esseyait de savoir où il pouvait bien être passé. Puis, d'une marche sure, elle se diriga vers le poste de police. Elle aurait bien pu porter plainte contre Steph' rien que pour qu'il soit pourchasser par la police, mais elle avait l'air plus en forme que jamais, elle était odnc là pour voir autre chose.Quand elle vit que la moto de celui ci n'y était pas, elle tapa des pieds.
"Et merde ! "
Elle secoua la tête et regarda autour d'elle. Bon ben, il fallait qu'elle marche, car a son humble avis, il allait revenir. Alors pourquoi ne pas lui fair une petite surprise ? Elle regarda un instant le poste de police qui n'avait pas l'air très mouvementé, et commenca a marcher droit devant elle, tandis que plus aucunes lampes n'étaient allumés. Autant de temps s'était écroulé alors ? En tout cas, plus aucunes sources de lumières, puisque les nuages avaient evelopé la ville de telles sortes que ni la lune, ni les étoiles n'éclairent les rues malfamés. Pourtant, a force les yeux s'habituairent a cette obscurité, et esseyait d'apercevoir quoique ce soit, grace au peu de lumière de la ville endormit, qui parfois ne l'était pas. Comme ce bar par exemple. Déjà, elle serait en sécurité pour réfléchir, et ensuite elle pourrait boire un coup ce qui lui ferait un peu de bien vu le coup qu'elle s'était recu.
Elle entra donc, et s'apercut qu'elle avait du sang sur son bras, puisque certains l'a dévisageait. Oui, les plaies ont beau se refermé, le sang ne s'envole pas encore par magie laissant les vêtements propres. Elle dut donc user de ces regards noirs pour avoir la paix. Elle n'était pas sure que le jeune homme l'a retrouve dans un bar/boite de nuit, vu le monde qu'il y avait, pourtant si jamais il trainait là ce qui l'éttonerait, elle arriverait a se mêler a la foule, et elle pourrait donc attaquer celui ci, se fichant un peu des gens qui pourraient la voir, contrairement au chasseur.
Elle alla donc s'assoir a une table au fond, dans un coin sombre, en attendant qu'il arrive. C'était pas moins un démon, donc elle préfèrait l'obscurité, que d'être trop mélangé a cette foule quelque peu tapante sur les nerfs. Le serveur arriva, et ne fit pas plus allusion que ça au sang qu'elle avait, étant donné que dans un coin malfamé, il devait voir de tout. Elle commanda alors de la vodka russe, attendant que Stephen passe par là, ou qu'il ne passe pas simplement, ce qui ferait doucement rire Melissa.
[Manque d'inspi dsl ><]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 16:32

Ca avait marché! Stephen observa sa victime, se retenant de lui assener un ou deux coups de pied pour bien lui montrer qu'il n'était pas aussi faible qu'elle le croyait! Malheuresement, il n'avait pas le temps et, jetant la barre à mine à quelques mètres de là, il prit ses jambes à son coup, se dirigeant vers le commisariat. La maison était à une vingtaine de minutes du commisariat, sauf s'il roulait à toute allure, et il n'avait pas de temps à perdre. Son mal de crâne était encore bien présent, mais Stephen s'efforça de l'ignorer en enfonrchant sa moto et en démarrant en trombe.

Il roula à toute allure dans la ville, grillant allégrement feux rouges et priorités. Un concert de klaxons l'accompagna, mais il s'en fichait complètement : si seulement tous ces imbéciles savaient qu'ilm essayait de leur sauver la vie! Jamais Stephen n'avait roulé aussi vite, et le compteur franchit un bon nombre de fois la limite autorisée : après tout, il avauit une moto puissante, autant que cela serve à quelque chose, non? Il ralentit en arrivant aux abords du manoir, priant pour que Veronica ne soit pas là. disons qu'il aurait eu du mal à lui expliquer pourquoi il enfournait diverses armes à feu, à balles d'argent, dans son sac à dos, pourquoi ses cheveux étaient pouisseux de sang et pourquoi il devait aller s'attaquer seul au démon. mais elle n'était pas là, alors il fit tout ce qu'il avait à faire et repartit à toute allure, laissant échapper un grognement de douleur quand il remit son casque. Décidement, elle l'avait tappé plutôt fort contre ce satané mur, et le jeune chasseur espérait ne pas avoir besoin de points de suture. A l'hopital, on avait déjà un dossier énorme sur lui, et un jour, quelqu'un se poserait des questions!

Mais pour l'instant, le jeune homme devait se concentrer sur sa conduite. Avouez que ce serait plutôt dommage de se faire tuer dans un accident, après avoir bravé le danger un certain nombre de fois! Il repartit donc à vive allure, enchainant les rues et les quartiers résidentiels, se dirigeant directement vers là où il avait laissé la démone. Mais bien entendu, elle n'était plus là! Laissant échapper un juron qu'il ne serait pas correct de répéter ici, le jeune homme gara la moto, ota son casque et fouilla dans son sac, en retirant un 9mm qu'il fourra dans sa ceinture. Au moins, avec ça, il était équipé! Pas sur qu'il la tue avec une balle dans le coeur, comme les loups-garous, mais ça valait le coup d'essayer. Comment son père avait tué l'autre démon, déjà? Il l'avait noyé, se rappella Stephen en considérant les lieux. Mouais... pour trouver une étendue d'eau dans le coin, il pouvait aller se rhabiller.


**On va faire les choses à l'ancienne**

Décida-t-il en ramenant son blouson sur la crosse du calibre. Déposant son casque dans le rangement de la moto, le jeune chasseur parti à l'aventure dans les rues, guettant le moindre signe de la présence de la démone, mais il n'en trouva aucun. Bon, il avait eu de la chance une fois, pourquoi pas deux, après tout? Au bout d'une bonne vingtaine de minutes de recherches, le jeune homme finit par s'écrouler sur un banc, déçu. Il avait envie de vomir, il était crevé, sale, et sa tête lui faisait atrocement mal. passant la main sur ses cheveux, Stephen constata que le sang s'était atténué, mais qu'il continuait à couler. Finallement, il dvrait aller à l'hopital, ne serait-ce que pour faire examiner la plaie.

Se relevant en gromellant, le jeune homme entendit de la musique, et releva les yeux : à quelques mètres de lui, une espèce de bar-discothèque était encore ouvert, les basses faisaient vibrer son cerveau en cadence. Il haussa les épaules et se dirigea dans le coin : cela valait un autre lieu de recherche, et il avait besoin d'un remontant. d'ordinaire, stephen ne buvait pas, sauf une bière de temps en temps. mais là, il rêvait de quelque chose d'assez coriace pour lui remettre les idées en place, vu que dans sa tête, les pensées ne faisaient que tourner à lui en donner le tournis.

Il entra donc, et s'accouda au bar, ignorant les regards bizarres qu'on lui jetait. Oui, il avait vraimentl'air mal en point, et alors? relevant le col de son blouson pour dissimuler ses plaies, il fit signe au serveur de lui servir une grande rasade de wishky, qu'il avala d'un trait. Tandis que le serveur remplissait à nouveau son verre, le jeune chasseur observa la foule, essayant de deviner à travers les corps qui se tremoussaient si sa proie était là. Il ne la voyait pas, ce qu'il ne voulait pas dire qu'elle n'était pas là.


Oh et puis, qu'elle aille au diable! Je la chopperai un autre jour

Gromella-t-il tout haut en avalant une autre rasade, reposant le verre sur le comptoir avec une brutalité qui n'empêcha pas le serveur de le reservir. pourtant, Steph' ignorait que sa proie du jour était là, à quelques mètres, savourant un verre de vodka à l'une des tables au fond de la pièce. L'avait-elle vu?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 16:56

Celà fesait environ vingt bonne minutes qu'elle était là, à boire pour se décontracter ces membres, et pour savourer une victoire de plus. C'était si facile, elle commencait a s'en lasser.. Non en fait, elle ne s'en lassait pas, c'était toujours extremement drole de voir tous les chasseurs se fair avoir comme des pigeons. D'ailleur, en pensant aux oiseaux, elle n'en avait pas vu depuis des lustres. Le surplus de créatures avait du leur fair peur, ce qui était tout de même un peu gênant pour les humains, donc très plaisant pour la jeune démone qui n'aimait pas trop les oiseaux en y réfléchissant bien, car même la nuit ils fesaient des bruits, non vraiment c'était très lassant. La jeune femme remitr le liquide dans le verre, but cul sec, ne grimacant bien evidement pas, ce n'était qu'un verre de jus de pomme pour elle, quand elle vit un visage qui ne lui était pas inconnu. Elle l'observa un instant, dans la lumière, il avait l'air plus mal en point que dans l'obscurité, en plein millieu d'une rue malfamé. Elle le regarda un instant, puis elle eut un sourire au lèvre. Elle pouvait toujours l'avoir par derrière, c'était très lache mais un démon est lache non ? Et comme on dit, tous les coups sont permis, même les coups bas.
Elle se leva donc, ne prenant pas son verre avec elle. Elle n'en avait pas besoin pour l'instant, a quoi bon le prendre ?Ca ne l'a gênerait plus qu'autre chose. Elle marcha donc entre les personnes, devant parfois les bousculers pour qu'ils laissent le passage a la jeune brunette. Elle ne sut pas trop comment fair pour avoir une approche qu'il se rapellerait toute sa vie. Non vraiment là, elle était en panne d'idée. Elle fit alors un signe au serveur, arrivant par derrière. Elle lui prit alors délicatement ces armes visibles et prenables, et il était déjà moins armée, elle vint alors lui suscurer a l'oreille ces quelques mots.
"J'suis déjà aller voir le diable.. Mmm pas beau du tout a voir.. "
Encore avec son humour lourd, qui ne ferait qu'empirait les choses elle le savait. Elle avait a peu pres toutes les armes en main de Stephen, et rapidement se remêla a la foule, tout en rangeant les armes un peu partout sur elle, parfois en mettant dans les poubelles puisqu'elle n'avait presque plus de place dans ces vêtements, sans que celà la gêne ou fasse très très laid. Et vous savez quoi ? Elle souriait..
En vérité, elle voulait juste le désarmé pour l'embeter, mais qu'il l'a voit ou pas, elle s'en fichait biensur. Elle était alors retournée s'assoir a sa table, sachant bien qu'il allait arrivé d'une minute a l'autre. Le serveur vint alors, puisqu'elle lui avait fair signe un peu plus tôt, et lui donna une autre bouteille de vodka. Oui, l'autre elle l'avait déjà finit, étant donné qu'elle avait eu une grande soif avec toute cette marche qu'elle n'aimait pas tellement. Elle n'aimait pas vraiment marcher, courire bref toute ces choses qui lui demandait de fair un effort. Elle avait un petit coté parresseuse, ce qui lui avait value a elle et aux autres plusieurs évenements désagrables. Mais pour elle, elle n'avait qu'a se montrer et le monde se mettait a ces pieds, c'était évidant pour elle, et donc elle ne voyait pas en quoi l'effort pourrait l'aider. De plus, seul les humains fesaient ces choses débiles, et elle n'avait pas envie de leur ressembler, elle préfèrait mourir. Elle vit enfin le jeune Taylor, il avait l'air vraiment très mal. Et j'vous dit pas l'état de ces cheveux, c'est que le coup a faillit être fatale dis donc. Elle eut alors son sourire qui s'élargit, et d'une voix charmeuse un peu ironique, elle vint lui parler puisqu'il était en face d'elle.
"Tu devrais aller te soigner, je suis prête a t'attendre.. "

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 17:22

Stephen ne l'avait pa vu, et l'alcool, mélangé à son mal de crâne et aux evenements de la nuit, ne l'aidait pas à avoir les idées très nettes. Il sentit quand même qu'on s'approchait de lui et qu'on le délestait de ces armes, mais la présence d'une jeune couple à la table juste à côté le dissuada de faire le moindre mouvement. La démonde le fouilla très discrètement et lui murmurra quelques mots çà l'oreille avant de repartir comme elle était venu, c'est à dire subitement et sans un bruit. Mais cette fois, Stephen n'allait pas se laisser faire. il n'avait pas bougé, craignant de déclencher une bagarre où même, qu'un des innocents présents subissent le contre-coup d'une attaque, mais il n'allait pas se faire voler comme ça! Elle le connaissait mal, et ne savait pas que l'opiniâtreté de Stephen le forçait à ne jamais lâcher prise.

Et puis, il avait encore le 9mm, bien caché dans sa ceinture, et dont la crosse reposait sous son blouson. Bon, bien évidemment, il n'allait pas tirer en plein dans la foule, quoique plus il y pensait, plus ça le démangeait! Il attendit qu'elle s'éloigne de lui, puis se laissa glisser à bas du tabouret, observant la foule pour voir quelle direction avait prise la démone qu'il poursuivait. Elle devait certainement être dans un coin reculé, et cela serait un peu plus simple pour lui.


**T'as déjà vu le diable? eh ben, tu vas y retourner vite fait!**

Pensa-t-il en sortant l'arme de sa ceinture et en la prenant en main, dissimulé sous son blouson. insi, à la moindre occasion,, il tirerait! Titubant un peu sur ses pieds, à cause du léger vertige qui venait lui faire un petit coucou, le jeune homme s'enfonça dans la foule, essayant autant que possible d'être bousculé. Il tenait fermement son arme, mais moins de gens se rendraient compte qu'il avait un pistolet, mieux ça vaudrait. Il n'avait pas envie de se retrouver en taule à cause d'une démone qui ne cessait de le narguer!

La chasse reprenait et, malgré son état pas très frais, il en était ravi. Il allait l'avoir, cette saleté, et il lui ferait regretter d'être né! Ce n'est pas parce qu'elle l'avait délesté d'une partie de ses armes qu'il se retrouvait totalement désarmé, bien au contraire, et ça, il espérait qu'elle ne l'avait pas deviné. D'ailleurs, à ce sujet, il se promit de lui en toucher deux mots : les armes ne tombaient pas du ciel, et il allait devoir gagner un tas de fric pour remplacer son équipement. Manque de bol, il avait déjà prévu autre chose pour cet argent, comme se racheter un autre blouson, ou offrir un cadeau à sa soeur. Et le fait qu'on joue avec ses armes, cela le mettait légèrement en rogne. Encore une chose de plus à reprocher à la démone!

Le jeune chasseur pista sa proie jusqu'à une des tables du fond, où elle était assise. Devant elle se trouvait une bouteille vide, de la vodka à en croire l'étiquette. Ben voyons, elle s'était payé du bon temps en l'attendant, tandis qu'il fonçait comme un fou à travers les rues de la ville! La démone se leva et vint jusqu'à lui, Stephen serrant la crosse de son arme sans le moindre sourire. Elle fit une allusion à son état, et le jeune chasseur répondit d'un ton maussade:


C'est gentil de t'en soucier, sérieusement. Mais je pense que ça devrait aller.

Mettant une distante prudente entre lui etla jeune femme, il remua légèrement son arme, pour bien lui montrer qu'il était de taille, cette fois. Il ne se laisserait pas approcher, vu qu'à chaque fois qu'elle était à moins d'un mètre de lui,il se faisait sérieusement amocher.

Tu as vu ce joujou? Maintenant, fini la plaisanterie. Y'a une porte, là-bas derrière, et on va sortir tous les deux.

Pourquoi sortir? Parce que malgré le bruit, malgré la musique, Stephen savait qu'un coup de feu s'entendrait. Et il n'était pas sur du tout de la tuer, ce qui rendait le pari risqué avec tous ces innocents autour d'eux. Alors que dehors, au moins, il ne risquait rien. Même si elle ne mourrait pas, elle n'attaquerait personne d'autre que lui. N'empêche, il n'éhsirterait pas à tirer si elle refusait sa proposition, et il espérait bien qu'elle avait lu sa détermination dans ses yeux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Melissa Wood
I am the evil in a angel's body.
avatar

Féminin Nombre de messages : 493
Age : 25
Groupe : Démons !
Humeur : Je suis ton pire cauchemar, mais au moins t'as rêvé de moi !
Coeur : Prend pas tes désires pour des réalités..
Date d'inscription : 16/04/2007

Supernatural Side
Camp: J'ai mon propre camp les gars ^^!
Pouvoir: Absorbation d'énergie vitale.
Phrase du jour: Nobody is perfect, I am nobody !

MessageSujet: Re: Private Steph'   Lun 30 Avr - 17:54

La jeune femme avait certe piqué ces armes, et alors ? Si lui pouvait lui enlever ces dons il ne se serait pas gêné alors pourquoi devrait elle ne pas le fair ? Et puis, tout était permis dans une guerre non ? En tout cas, pour la jolie demoiselle, elle se permettait absolument tout. C'était pas ça la liberté que les humains esperaient tant ? C'est pas ça que les humains disaient avoir alors qu'ils avaient tous un balet coincé dans le c*l n'osant rien fair ? Vive la liberté de ces imbéciles vraiment, plus ennuyeux tu meurs. Ou alors tu deviens un Stephen Taylor. Vraiment, il manquait d'humour. Elle ne pouvait jamais jouer sans qu'il fasse la gueule.. Non vraiment très peu amusant.
Elle était resté assise un moment, sirotant son petit verre. Certe elle avait du l'attendre, croyant même qu'il n'allait pas venir, mais au moins il avait le don pour s'approcher des démons sans même s'en rendre compte. Il va a la morgue et hop Melissa. Il l'a rechercher, et croyant ne pas l'a voir elle était en face de lui. Et ensuite, il va au bar abandonnant rapidement sa soi disante proie, et elle vient a lui. Mais était ce vraiment un don que de s'attirer des ennuies auprès d'être largement plus supérieur que lui ? Elle le pensait, car au moins elle pouvait s'amuser. Bon pour lui ca devait pas être la joie tous les jours, mais ca n'était pas le problème de la jeune Wood, qui pouvait bien abréger ces douleurs quand il le voulait, avec plaisir même.
Il vint enfin a elle, et il montra son arme entre ces mains. Ouh ça, il lui faudrait plus que du temp pour s'en remettre. Elle grimaca légerment, se demandant comment elle allait fair pour s'en sortir cette fois, ben oui elle pensait bien qu'il allait lui tirer dessus, alors elle réfléchissait a comment elle allait survivre ensuite avec une bal dans son corps. Et puis il viserait surement le coeur comme les loups-garous, donc elle aurait beaucoup de douleur, mais aussi une chance de vivre encore et de se venger en toute beauté. Rien qu'en y pensant un sourire sur le coin de ces lèvres se déssina harmonieusement.
Elle plissa alors un peu les yeux, regardant Stephen. Il avait l'air déterminé, et il n'allait pas l'a laisser s'enfuir cette fois non. Surtout qu'il avait des armes encore, heuresement qu'elle lui avait enlevé la plupart sinon elle aurait été encore plus mal. Biensur, il esseyait d'être menacant, mais il suffirait d'un rien pour que tout soi fini pour lui, oui absolument rien, quelqu'un pouvait le bousculer, il tomberait par terre, son arme glisserait de ces mains, et elle aurait le temps de lui tordre le cou et s'en aller comme si de rien n'était bref.
Elle vint enfin se lever, et celui ci recula de quelques pas. Elle puait ou quoi ? Elle arqua un instant les sourcils, quand celui ci vint lui dire qu'il pensait aller bien. Elle s'en fichait bien evidement mais bon, si il ne répondait pas a sa remarque, il aurait eu la sensation d'avoir été faible ou un truc du genre bref. Elle hocha alors doucement la tête, fesant comprendre qu'elle n'en avait absolument rien a faire. Il remua alors son joujou devant les yeux de la jolie Wood. Elle posa un instant son regard dessus, puis replonga son regard dans celui du jeune Taylor. Il lui donna alors un ordre. Elle rigola légerment, le trouvant décidement bien naïf. Elle pencha la tête sur le coté, et le regarda, le sourire large aux lèvres, amusé et moqueur.
"Oui papa.."
Elle s'avanca alors, pensant qu'il ne voulait surement pas être devant la démone. Elle passa donc devant lui, mais elle fit ces mouvments asser lentement. Déjà pour lui taper un peu sur les nerfs, si elle courrait dehors elle ne serait pas très net donc voilà, ensuite parce qu'elle ne voulait pas risquer de le fair peur, et qu'il tire sur elle malgres le monde qu'il y avait, et la ressource qu'elle pouvait absorber. Elle en profita donc pour presque se coller a Stephen, malgres son arme, et elle le vit alors reculer. Mais il fit vite stopper par une bande derrière. Elle en profita donc, et effleura juste ces lèvres, avant de lui dire quelques mots.
"Tu me donnerai la fessé hein ? "
Elle sourit de plus belle, amusé par la tête qu'il fesait, et recommenca a marcher vers la sortit. Celà ne l'a dérangeait pas de sortir dehors, au contraire, elle pouvait toujours mieux s'amuser dans l'intimité de la nuit. En tout cas, elle esperait bien trouver un moyen, a moins qu'il esseyer de l'abattre tout de suite. Elle se retourna une fois dehors, fesant quelques pas en arrière.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Stephen Taylor

avatar

Masculin Nombre de messages : 116
Age : 34
Groupe : Chasseur
Humeur : Ca dépend de qui j'ai en face de moi...
Coeur : Déjà ferré, reste plus qu'à remonter la ligne!
Date d'inscription : 27/04/2007

Supernatural Side
Camp: Bien
Pouvoir: /
Phrase du jour: La vie est un combat : on ne doit compter sur personne d'autre que soi-même

MessageSujet: Re: Private Steph'   Mer 2 Mai - 1:54

[Désolé pour le retard^^]

C’est vrai que tout était permis dans une guerre, mais jamais Stephen ne s’abaisseraient à faire certaines choses. Quoique parfois, à bien y réfléchir… Bizarrement, il n’avait jamais eu de scrupules à tuer, que ce soit n’importe quoi. N’importe quoi sauf les humains. Et il avait là un sérieux problèmes… plusieurs, en fait, si on y réfléchit bien. Le premier concernait les Elus, et ça, il n’était toujours pas fixé : ils étaient une menace sérieuse, mais de là à les abattre de sang-froid. Ce n’était pas un criminel, mais pourtant, hors de question d’attendre qu’ils maîtrisent leurs pouvoirs, ça les rendaient bien trop dangereux. Bref, premier dilemme. Le second était l’apparence de Mélissa : bien que Stephen sache qu’elle est un démon, bien qu’elle ai essayé de le tuer et que, bizarrement, il n’ai guère apprécié, elle gardait tout de même une tête humaine, et ça lui suffisait pour hésiter à appuyer sur la détente, avec les yeux de la jeune femme fixés sur lui. Il préférait un bon combat, et au moins, il n’avait pas à se poser tant de questions, mais là, c’était râpé. Il l’avait au bout de son arme et, même s’il savait bien qu’elle ne se laisserait pas descendre sans rien faire, elle avait accepté de le suivre sans rechigner, le mettant dans une situation qu’il aurait préféré éviter.

Par contre, c’est vrai que le jeune homme avait un don pour attirer les créatures maléfiques. Il était comme un aimant, où qu’il aille, ça lui retombait dessus ! Peut-être un contrecoup de sa vie de chasseur, ou tout simplement le destin qui s’acharnait, qui sait. Au moins, il n’avait pas à faire beaucoup de recherches, d’ordinaires, il lui suffisait de s’approcher d’un lieu pour tomber sur un truc louche ! Heureusement qu’il avait un sixième sens qui l’avertissait du danger, parce que sinon, il serait mort, au bas mot, une dizaine de fois ! Quand il était plus petit, cela faisait bien rire son père, cette capacité qu’avait le garçon à dénicher les forces du mal. Il l’appelait « mon petit radar », et Stephen appréciait, parce que cela lui permettait d’accompagner son père dans ses chasses, alors même que sa mère le croyait sagement endormi !

Mais bon, à bas les souvenirs, place au présent ! Mélissa lui souriait toujours, et Stephen s’en sentit déstabilisé. Mais elle ne pouvait pas le prendre un petit peu au sérieux, non ? Pour lui, les chasses étaient un jeu, un jeu dangereux mais auquel il était accro. Ce qui n’était pas une raison pour sourire à tout bout de champ et pour prendre tout à la légère ! Elle allait mourir, du moins il croisait les doigts pour, et tout l’effet que cela lui faisait, c’était de lui sourire ? Elle était folle, cette fille, ou quoi ?


**Ce démon**

Rectifia-t-il mentalement. Melissa s’était levé, et Stephen fit mine d’ignorer son petit commentaire moqueur. Il n’allait certainement pas s’abaisser à lui répondre, elle n’attendait que ça, et il n’allait pas lui donner ce plaisir. Elle devait avoir remarqué qu’il n’avait pas envie de rigoler, et il espérait juste qu’elle ne pense pas que c’était à cause de son mal de crâne, qui ne faisait qu’empirer avec le bruit et les gens. Ses mains tremblaient légèrement, et le jeune chasseur songea qu’il avait besoin d’un camion d’aspirine, une bonne suture et une journée entière de sommeil. Mais pour l’instant, il avait du boulot, et il devait se concentrer, malgré la batterie qui lui labourait les tempes.

La démone se colla soudain à lui, et Stephen esquissa un pas en arrière, mais ne put pas en faire un de plus : une bande derrière lui l’obligea à rester immobile, tandis que la jeune femme frôlait ses lèvres, lui glissant quelques mots avant de le devancer avec un sourire.

Stephen lui aurait bien tiré dans le dos, et l’espace d’un moment, son doigt se crispa sur la détente. Mais il ne devait pas, pas ici, surtout pas ici. Encore quelques minutes et il sera débarrassé de cette démone qui ne faisait que jouer avec ses nerfs. Il devait faire une drôle de tête, vu le sourire de la jeune femme, mais il haussa les épaules, ce que son mal de tête lui fit regretter, et s’avança à sa suite, tenant son arme sous son blouson.

Ils sortirent tous les deux dans l’air frais de la nuit, et Stephen se sentit un peu mieux. La tête lui tournait un peu moins et même le sourire de la jeune femme, qui le regardait, ne l’énervait plus autant. Son doigt se crispa sur la détente, tandis qu’il observait la jeune femme, la lune se reflétant sur l’acier du canon. Il n’hésita pas longtemps, et tira… malheureusement pour lui (et heureusement pour Melissa lol), la balle n’atteignit jamais sa cible, et vint se ficher dans le mur, derrière la jeune démone. Stephen se retrouva plaqué à terre par un gros gaillard d’au moins deux fois son poids, vêtu d’un blouson de cuir et tenant une matraque à la main. Le jeune homme ne dut d’ailleurs son salut qu’à son réflexe de bloquer la main du vigile, car s’en était un, qui ne put pas se servir de son arme. D’un coup de poing bien placé, le jeune chasseur assomma son adversaire, réprimant une grimace de douleur quand son poing heurta la tempe du prétendu sauveur de demoiselle.

Mais le temps que le jeune chasseur se relève, repoussant le vigile en grommelant, sa proie était partie. Cachée ou vraiment partie ? Il n’avait aucun moyen de le savoir. Stephen se releva, ramassant son arme sous le vigile évanoui et épousseta ses vêtements, observant l’obscurité en plissant des yeux. Il ne vit rien, pas très étonnant, mais il se devait de la retrouver ! Quoique… le placage du vigile avait pas mal secoué sa tête déjà amoché et la plaie, qui avait coagulée, s’était remise à saigner, à en juger par le sang qu’il sentait couler dans le col de son T-shirt. Mettant ses mains en porte voix, il hurla, ignorant les badauds qui l’observaient bizarrement


"Si jamais tu m’entends, sache que je ne laisse pas tomber comme ça ! Je te le jure, on se retrouvera ! "

Titubant un peu, Stephen entra à nouveau dans le café, bravant la foule et se retrouva sur le parking. Il avait mal partout, envie de vomir, et lorgna sur le chemin qu’il lui restait à faire pour retrouver sa moto. Peut-être qu’au lieu de rentrer, il ferait mieux d’aller directement à l’hôpital ! Le jeune chasseur se remit donc assez péniblement en route, récupéra sa moto et la démarra doucement. Gardant le casque à la main, car il ne se sentait vraiment pas le courage de le mettre, il partit à petite vitesse, direction l’hôpital.


Arrow Hôpital
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Private Steph'   

Revenir en haut Aller en bas
 
Private Steph'
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» DNAMIX [PRIVATE-JOKE]
» A LIRE EN PREMIER ! ! ! Les fichiers dans PRIVATE/10202be9
» SARA STEPH
» Private Joke
» [Patterson, James] Private Londres - Tome 1: Private Londres

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Palo Alto :: Palo Alto :: Poste de Police :: Morgue-
Sauter vers: